Le RTE

Le Revenu de Transition Écologique

Le revenu de transition écologique (RTE) est un dispositif visant à verser un revenu à des personnes physiques, en contrepartie d’activités orientées vers l’écologie et le lien social.

En étant soutenues, les personnes et les initiatives déjà actives ou émergentes dans ces domaines pourront gagner en visibilité et servir de levier pour changer d’échelle et redynamiser les territoires.

De nombreuses activités à vocation sociale ou écologique se développent aujourd’hui, dans des domaines variés (agriculture, mobilité, finance solidaire, actions sociales, créativité, etc.). Pourtant, elles sont peu valorisées et les porteurs et porteuses de projets peinent à vivre correctement de ces activités pour les développer. Le revenu de transition écologique est un outil innovant qui répond à cet enjeu crucial du XXIe siècle.

Le RTE se décline en trois axes:

  • Un revenu monétaire
  • Un dispositif d’accompagnement
  • L'adhésion à une structure démocratique (par exemple une coopérative de transition écologique)

Vous êtes intéressés par le Revenu de Transition Écologique?

Vous êtes une commune ou une ville intéressée par l'expérimentation d'un RTE? Contactez nous afin d'avoir plus d'informations!

Les coopératives de transition écologique

Ce projet se traduit par la mise en place d’une «coopérative de transition écologique» (CTE) qui crée un réseau entre tous les acteurs concernés sur le territoire. Il s’agit de créer un écosystème durable et résilient qui, partant des compétences des personnes, met en commun des savoir-faire et des connaissances au sein d’un réseau composé de citoyen·ne·s, d’associations, de collectivités et d’entreprises.

Les structures membres du réseau pourront, à travers ces coopératives, bénéficier d’un accompagnement adapté à leur situation. L’enjeu est de favoriser l’autonomie des personnes en valorisant les communs des territoires et en recréant de la richesse, à partir de ce que savent et veulent faire les citoyen·ne·s engagé·e·s dans le processus de transition écologique et solidaire.

Objectifs des coopératives de transition écologique:

  • Développer la formation écologique et l’insertion sociale locale
  • Renforcer l’autonomie des individus
  • Valoriser les richesses produites localement
  • Prioriser l’usage à la possession
  • Soutenir la création d’activités marchandes et non marchandes
  • Mener des campagnes de sensibilisation à l’urgence écologique

Seuls les membres ou employé·e·s des structures qui font partie de la coopérative peuvent être soutenu·e·s par un revenu de transition écologique. Concrètement, une personne qui souhaite changer d’activité professionnelle prendra conseil auprès de la coopérative, qui évaluera le projet et fournira le cas échéant un accompagnement adapté (formation, réseau, revenu monétaire).

Les étapes pour développer le projet

  1. identifier les différents acteurs/partenaires pour préfigurer sa future CTE et lancer les premières actions (base de convention, contact chercheur, premières réunions ou atelier);
  2. identifier les travaux utiles à portée écologique pour le territoire, en amorçant un travail de consultation et de mobilisation de l’ensemble des acteurs du terrain concerné;
  3. préfigurer et créer une organisation coopérative: «votre» coopérative de transition écologique;
  4. stabiliser le projet (avec notamment le versement des premiers RTE et l’accompagnement des structures et partenaires).

L’importance de la recherche

La recherche autour des expérimentations du revenu de transition écologique est un élément essentiel du dispositif. En effet, elle permet d’évaluer les actions, les impacts sur les territoires, les limites ainsi que les leviers d’action. Ainsi, il est possible de prendre le recul et le temps nécessaires pour implenter le principe du revenu de transition écologique dans le long terme, tout en tenant compte de la nécessité d’agir vite.